Les instruments de méditation tibétains

La méditation est la concentration de l’esprit et du corps en pensées intenses sur un symbole religieux ou une réalisation de choses.

Au Tibet, les moines passent leurs journées dans la méditation en utilisant différents instruments tels que :

  • Les bols chantant tibétains
  • Les tingshas tibétains
  • Les gongs tibétains
  • Les malas tibétains

Les bols chantants tibétains pour la méditation

Ces bols produisent un son envoutant, des ondes qui vous traversent et vous apaisent. Ainsi, ils sont, depuis l’ère du temps, produit dans les hauteurs du Népal pour des raisons de facilité de fusion dans sa composition.
En effet, le coté religieux et symbolique du nombre 7 des métaux qui les constituent, est lié aux 7 chakras, aux 7 jours de la semaine et aux 7 planètes.

Ce pendant, ils ne peuvent émettre ces chants que grâce à un bâton appelé aussi fouet, ou une mailloche.

Ils sont également utilisés à des fins thérapeutiques en faisant appel aux énergies intérieures, et ce, à travers les ondes du son qui traversent le corps. Ce pendant, tous les bols n’ont pas la même symbiose sonore avec l’énergie de votre corps.

Il est donc important de ressentir les ondes que ce soit dans la méditation ou lors de son usage thérapeutique.

Les tingshas tibétains

Ceux sont des petites cymbales en métal, faites en alliage de bronze et reliées par une lanière en cuir. Par ailleurs, elles sont souvent gravées de symboles traditionnels.

Le son pur et clair produit par le choc des métaux s’inscrivent dans le rituel tibétain d’invocation et de méditation.
Il est cru que les esprits des morts, errent en proie d’une faim insatiable. C’est ainsi que les moines les attirent pour leurs offrir de la fumée. Ainsi, les religieux brûlent les aliments pour les transformer cette fumée nourrissante et apaisante pour ces esprits.

Ils les utilisent aussi accompagné du bol chantant afin de créer un univers relaxant favorable à la méditation, et à la purification de l’environnement en éliminant les ondes négatives.

Les gongs tibétains

Ils sont utilisés pour régler le yin et le yang grâce au gong lunaire ou solaire. Et ce, de telle façon à créer une osmose entre le moine qui médite et son environnement. Par ailleurs, il rythme les cérémonies des méditations et des offrandes.

Ils doivent être accordés, ce qui explique que pour une même dimension, ils émettent un son légèrement différent en fonction des réglages.

Il est utilisé de deux manières en :

  • le percutant sur les bords puis sur les cotés sans jamais le frapper au centre
  • le frottant pour entendre comme un « chant de baleine » grâce à une mailloche (le même principe que les bols chantants)

Les malas tibétains pour la méditation

C’est un chapelet de prière généralement en bois constitué de 108 perles et d’un perle plus grosse ou différente supplémentaire, permettant de repérer la fin du cycle des répétitions des matras. Par ailleurs, la méditation grâce au Mala, a pour vertu de calmer l’esprit, et réduit l’activité des neurones du cerveau jusqu’à l’apaisement.

En résumé, les tibétains utilisent ces instruments afin d’entrer en connexion avec l’univers et la spiritualité. Ainsi, la méditation est l’action à entreprendre pour l’atteindre.