fbpx

Menthe… Pourquoi nous rafraîchit-elle ?

Le menthol est une substance organique obtenue à partir des huiles essentielles de menthe. Ce produit chimique est l’un des plus vendus dans le monde en raison de ses vertus médicinales importantes mais surtout pour ses effets rafraichissants. Cette substance peut avoir une action sur les protéines contenues dans le corps humain, sur les neurones et aussi le cerveau pour nous donner une sensation de contact avec le froid. Ceci est remarquable lorsque l’on mâche une feuille de menthe par exemple.

Cet effet n’est autre que celui du menthol et on l’attribue à une réaction de défense de nature biologique. En effet, certains chercheurs et scientifiques vont même jusqu’à penser que nos ancêtres avaient commencé à essayer des compositions à bases de plantes pour éliminer les différents maux dont ils pouvaient souffrir. Aussi, grâce à une sélection naturelle, les produits chimiques et substances performantes ont été sélectionnées et transmises aux générations futurs.

Mais alors pourquoi le menthol est-il rafraichissant pour la bouche ?

En fait, la capsaïcine et le menthol sont deux substances chimiques qui impactent les récepteurs sensoriels du système nerveux. Ces récepteurs concernent par exemple la douleur ou le toucher. Il s’agit d’un réseau complexe de neurones pouvant cerner leur environnement à travers les protéines constituantes des membranes cellulaires.

Menthe : S’agit-il de tromper notre cerveau ?

Et bien, d’une certaine manière oui ! En effet, le processus se fait à travers des canaux ioniques contrôlés par les protéines. Lorsque ces canaux s’ouvrent les différents ions pénètrent dans la membrane cellulaire. Ainsi, à travers ces ions, un signal électrique est directement transmis au cerveau. Ce dernier est alerté alors du déclenchement imminent des récepteurs de froid sur la langue. C’est donc de cette manière que le menthol peut tromper notre organisme avec un déclenchement du mécanisme lié au froid tandis que ce n’est pas vraiment ça !

Si l’on essaye cette expérience avec de la glace à la menthe, on se rendra compte que ce n’est pas seulement la glace qui nous fait frissonner. Néanmoins ingurgiter trop de menthol pourrait avoir un effet inverse causé probablement par une petite inflammation locale.

(2)